Exposition Conférence Sur Deux Femmes Remarquables, Esther De Fontenay Et Marie-catherine Des Jardins, Liées Au Manoir De La Fresnaye à Saint Germain de la Coudre le 15 septembre 2018

15 samedi septembre 2018

15h00

Manoir De La Fresnaye

2.00 €

Plus d'infos sur l'exposition Conférence Sur Deux Femmes Remarquables, Esther De Fontenay Et Marie-catherine Des Jardins, Liées Au Manoir De La Fresnaye à Saint Germain de la Coudre

L'exposition Conférence Sur Deux Femmes Remarquables, Esther De Fontenay Et Marie-catherine Des Jardins, Liées Au Manoir De La Fresnaye a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Saint Germain de la Coudre 2018.

Ces personnes remarquables ont vécu au manoir de la Fresnaye sous Louis XIV.

Madeleine-Esther de Fontenay (1633 -1697)

Issue d'une des meilleures familles du Perche. Héritière du « château et manoir de la Fresnaye » à la suite de l'assassinat de son père, François de Fontenay, sympathisant protestant. Ruinée, elle a dû épouser un officier des armées du roi, François des Jardins, qui n'était même pas noble. A quand même pu racheter aux enchères la résidence familiale, la conserver et la transmettre. Mais a passé sa vie à acquitter les dettes de son père. Protestante, n'a pas abjuré lors de la révocation de l'édit de Nantes.

Un fort caractère, dans l'adversité.

Marie-Catherine des Jardins (1640 ? - 1683)

Auteure connue au XVIIe siècle, et que l'on redécouvre aujourd'hui. Poèmes, pièces de théâtre, romans. Habituée des salons parisiens. A beaucoup collaboré avec Molière. Malgré la brièveté de sa vie, ses oeuvres complètes, publiées au siècle suivant, remplissent dix volumes.

Toute jeune, est séduite pas son cousin germain François des Jardins (voir ci-dessus), avant le mariage de l'intéressé avec M-E de Fontenay. Ne peut se faire épouser par Antoine de Boësset, sieur de Villedieu, mais lui prend son nom. Fait ensuite un beau mariage avec un Clermont-Chaste, gouverneur des Invalides, mais il meurt deux ans plus tard. Elle se retire alors à Clinchemore dans le nord de la Sarthe, d'où elle vient fréquemment à la Fresnaye. Son jeune frère épouse une fille de François des Jardins, l'ancien séducteur. Après sa mort, c'est ce frère qui élève à la Fresnaye le fils de Marie-Catherine.

Drame d'une femme très douée mais laide, plutôt pauvre et de petite naissance, qui a eu bien du mal à se faire reconnaître.

Ces deux femmes d'exception ont été rivales puis amies.